samedi 7 avril 2012

BAPTEME AMAZONE POUR PRIMO


Rosy vient de se mettre en selle…
Dernières vérifications des sangles avant le travail.
C’est parti !



Cette fois-ci, ça y est, nous pouvons annoncer que PRIMO est promu…

CHEVAL DE DAME !

Séance amazone donc cette semaine, avec le costume et la jupe, pour faire la totale !

Comme prévu, la jupe ne l’a pas perturbé : il s’en fout complètement et c’est tant mieux.

Le problème sera donc maintenant de l’habituer aux nouveaux « boutons » occasionnés par la monte en amazone, à savoir l’emploi du stick pour remplacer l’action de la jambe droite.

Or, notre cheval est assez froid à la jambe… et peut néanmoins réagir à l’action du stick, d’où un dosage savant dans son utilisation. Quand Monsieur se retient ou ne veut pas avancer, un coup de stick ne le fera pas plus avancer… mais peut l’énerver !

LE TROT

Rosy prend le trot….  Très SPORTIF, surtout en début de séance, où le dos n’est pas encore très bien échauffé… et la cavalière non plus. RUDE !






Mais quel beau cadre pour les photos !
Pas trop de soleil, ce qui évite les gros contrastes : je suis ravie !
Ne sont-ils pas magnifiques ?

LE GALOP


Les aides du départ au galop étant déjà bien en place à califourchon, il faut maintenant expliquer à PRIMO que le stick peut remplacer la jambe dans l’indication du départ au galop.

Après avoir confondus quelques fois le départ à droite et à gauche en partant à faux, PRIMO semble ensuite réaliser que c’est plus confortable de partir à juste !

GALOP  A GAUCHE



GALOP A DROITE




Pour compléter la séance, travail dans la grande carrière en compagnie des chevaux de la police montée toulousaine !




Quel honneur !

*








21 commentaires:

Gecko a dit…

Superbe couple !!! Moi je suis fan !
Et quelle encolure il a pris !!!
Ca me tarde de le remonter... patience, encore 3 mois... DUR
En tout cas je suis très fière.

marie a dit…

pour un baptême, c'est une belle réussite!
Bravo à rosy, et j'ai moi aussi hâte de voir Gecko sur son dos... patience!
Bises à vous deux!

Marie-Josée a dit…

Bon. C'est effectivement très beau, mais cela ne répond pas à mes questions : pourquoi perpétuer la monte en amazone qui doit être assez inconfortable pour la cavalière, non? Est-ce pour des compétitions qui perpétuent cet usage?

Tu me diras qu'en bonne nord américaine, j'ai surtout rencontré des selles Western sur mon parcours, mais j'avoue avoir été très heureuse de monter avec une selle anglaise. Mais en amazone???

Quand tu auras une petite minute, tu m'expliqueras...

P.S. La québécitude francophile se révolte en moi lorsque je vois disparaître le mot cravache. J'entends bien qu'une certaine connotation plus violent s'y rattache, mais tout de même ;0)

Esther a dit…

Je t'approuve ici Marie-Josée. Moi aussi, francophile, j'aime beaucoup mieux le mot "cravache"; le "stick" me fait "tiquer" ;).

Esther a dit…

C'est magnifique! Patience, retenue, discipline, calme... La cavalière a un port de reine. Juste une petite remarque : Pourquoi avez-vous anglicisé le mot "cravache"?" Nous perdons petit à petit notre langue si belle. Le "stick" n'est pas moins violent que le terme français. Ici au Québec, nous défendons le français bec et ongles depuis 400 ans. Et "cravache" est un mot hérité de nos ancêtres pour l'objet et sa fonction, n'est-ce pas?

marie a dit…

en attendant que christineee passe par là, je pense qu'elle a employé ce terme pour une précision spécifique à la monte en amazone .
En amazone, nous n'utilisons pas une cravache courte comme les cavaliers de courses par exemple, mais une badine beaucoup plus longue pour remplacer les actions de la jambe droite (décaler les hanches du cheval par exemple), pour laquelle nous utilisons le mot stick. Cravache et stick désignent alors deux objets différents.
Quand à la monte en amazone, je donne mon petit avis de cavalière amazone également : l'aspect historique, la féminité du costume mais surtout la finesse des aides équestres et du travail du cheval.
Quand au confort, personnellement, je me suis toujours sentie beaucoup mieux en amazone qu'à califourchon, de même pour mon cheval, qui réussi mieux certains exercices en amazone qu'à califourchon (pour certains chevaux être "compressés" entre les jambes du cavalier, ce n'est pas idéal!)
Bonne soirée à toutes!

Christineeeee a dit…

Je vais donc vous faire une réponse pour vous deux, les québécoises !

C'est vrai, la monte en amazone n'est pas très répandue, et semble presque inconnue dans votre pays. Ici, nous essayons de la promouvoir avec mon amie Rosy depuis déjà pas mal d'années. Ml aussi (2e commentaire) est une fervente adepte de cette monte. Allez voir son blog : il est très détaillé en ce qui concerne l'amazone, et vous y trouverez peut-être plus de détails techniques que chez moi. Vous y trouverez aussi une superbe collection d'images anciennes, d'oeuvres d'art et de tableaux tournant autour de ce sujet.

Usage du mot cravache et stick.
En fait, pour nous, ils ne désignent pas le même objet :
La "cravache" désigne plutôt une badine assez courte, utilisée en saut d'obstacles et servant à mettre le cheval en avant.

Le "stick" est beaucoup plus long qu'une cravache, et a une action plus délicate, mais aussi plus précise. De par sa longueur, il est plus aisé de l'utiliser sur des parties très spécifiques du corps du cheval (à la sangle, sur l'épaule, les hanches, plus ou moins en arrière...) selon les effets désirés et sans bouger les mains. Tout un art !

Aller Esther, j'espère que tu ne vas pas trop "tiquer", c'est mauvais pour la santé !

J'espère avoir répondu à vos questions. Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas !
Biseeeeeeeeeees à vous 2 !

Christineeeee a dit…

Je viens de te répondre en même temps que Marie-Josée !

Mais vous avez raison de défendre notre belle langue française : il faut continuer... avec ou sans cravache !

Biseeeeeeeeeees !

Christineeeee a dit…

Je viens de lire ton com, juste après avoir répondu à nos deux québécoises !
Elles sont gâtées : deux réponses... qui se ressemblent comme deux gouttes d'eau. Eros va certainement avoir de la visite sur son blog.

Pour ce qui est du "CONFORT" en amazone, je suis persuadée que les allures du cheval seront aussi déterminantes. Les transitions galop - trot avec CAMBORIA étaient très rudes ! Mais c'est ça le sport, il faut savoir s'adapter !
Après, avec l'habitude, le fait d'être en amazone fait travailler d'autres muscles et ça devient plus facile... c'est comme tout, il faut s'entraîner !

Biseeeeeeeeeeeeees à toi !

marie a dit…

en effet, nous sommes d'accord! bises!

Enitram a dit…

Quelle symbiose entre la cavalière et Primo !!! Quelle élégance !!!! Ce jour-là, il semble plus à l'aise au galop à gauche qu'à droite ! Moi je suis plus à l'aise à califourchon qu'en amazone !
J'admire cette monte !

Christineeeee a dit…

Entraînement pour la semaine prochaine : si tout va bien, on va à Carcassonne pour le rassemblement international des amazones (il a lieu là-bas tous les deux ans).
En cherchant dans le blog, tu trouveras des photos de cet Evénement.
Biseeeeeeeeeees

Tilia a dit…

Pourquoi ne pas employer un mot français comme "baguette", qui me semble plus explicite dans ce contexte ? "Stick" pour moi, ça évoque plutôt du déodorant :))

Tilia a dit…

Mais alors... puisque la monte en amazone présente de tels avantages, pourquoi les messieurs ne la pratiquent-ils pas ? Historiquement il devait bien y avoir des gens de robe qui se déplaçaient à cheval... Existerait-il des peintures sur ce sujet ?

Tilia a dit…

Je viens de lire le mot "badine" dans le commentaire suivant, c'est exactement ce à quoi je pensais en parlant de "baguette"

Christineeeee a dit…

Il faudrait mettre marie sur la piste, c'est elle la spécialiste.
Des "amaz'hommes" écossais peut-être avec leurs kilts ?

Biseeeeeeeeees !

Christineeeee a dit…

Nous accorderons donc le mot "badine" pour nos amies québécoises !
Biseeeeeeees

Eimelle a dit…

Il y en avait en effet, ne serait ce que les instructeurs qui préparaient les chevaux d'instruction de ces dames, ce sont d'ailleurs à des hommes (Baucher, Pellier) que l'on doit les progrès de la monte en amazone. Au dernier concours d'amazones du Lion d'Angers, un garde des haras et un moniteur ont fait une épreuve en amazone.
Plus près de nous, j'en connais au moins deux qui pratiquent régulièrement, parce qu'ils se sentent plus à l'aise ainsi, dont un qui travaille pour une grosse écurie de chasse à courre (avec une logique de rapidité et de rentabilité sur laquelle je ne m'étendrai pas...), bref, il débourre les poulains en selle d'ama, parce qu'ainsi il est plus sûr de rester sur leur dos qu'à cali.
Mais le problème des hommes étant que cette façon de monter est très connotée féminine, déjà rien qu’accepter qu'ils se sentent bien comme ça et non une jambe de chaque côté avec tous les stéréotypes virils que vous pouvez imaginer, et ensuite affronter le regard des autres... Bref, les images sont rares!
Je rajouterai enfin les ecclésiastiques, eux aussi pour cause de robes !

Eimelle a dit…

adjugé!

marie a dit…

zut, je me suis encore pas connectée avec le bon compte!
Eimelle - Marie!

marie a dit…

un petit clin d'oeil en découvrant cette gravure:
http://cgi.ebay.fr/1895-Engraving-Print-MEN-Ride-SIDE-SADDLE-on-WATER-BUFFALO-Race-CAIRO-EGYPT-/300705219952?pt=Art_Prints&hash=item46036d8570
bises!